Découvrir l’Écosse en cinq lieux phares

Découvrir l’Écosse en cinq lieux phares

Découvrir l’Écosse en cinq lieux phares

Des plaines vertes à perte de vue, des moutons, des montagnes, la mer, beaucoup de fish and chips, de nombreux lacs et quelques monstres marins… Oui oui, vous l’aurez deviné, bienvenue en Écosse ! Si vous n’avez encore jamais visité ce beau pays, je vous embarque avec moi pour en faire le tour à travers cinq lieux incontournables.

1. Édimbourg

 

Si vous voyagez à travers l’Écosse, en tant que capitale du pays, Edimbourg est un arrêt incontournable ! Elle regorge de beaux monuments à voir, mais vous pourrez également visiter des musées, vous balader dans la vieille ville, boire du cidre et de la bière dans de petits bars ou encore escalader la colline Arthur’s Seat pour contempler un magnifique coucher de soleil.

 

L’ambiance de la ville est dingue. Vous pouvez y entendre des jeunes hommes en train de jouer de la cornemuse dans la rue, des cris de touristes effrayés par les légendes de la ville lors des tours dans les catacombes ou les nécropoles, la musique de groupes régionaux qui s’échappe des bars, le tout jusqu’à 2h du matin puisqu’après bar et restaurants ferment leurs portes. Dès lors et jusqu’au petit matin, vous pourrez apprécié le calme d’une ville sans trop de trafic et le silence des rues piétonnes désertes.

 

Concernant la gastronomie, quatre bonnes adresses où vous pourrez ravir vos papilles vous attendent sur l’article Quatre bonnes adresses pour manger à Édimbourg.

2. Glencoe

 

Notre van, datant d’une quarantaine d’année, était limité à 100 miles par jour ce qui équivaut à 160 kilomètres. Nous avions donc prévu un tour d’environ 700 miles pour une semaine. Etonnamment, nous avons plutôt bien respecté le trajet prévu et pu voir la quasi-totalité de ce que nous voulions. Nous avons seulement contourné quelques grandes villes, qui n’étaient pas des plus pratiques avec le van.

3. L’Île de Skye

 

Que serait un voyage à travers l’Écosse sans passer par l’Île de Skye ? Cette Île est la deuxième plus grande du pays et la plus vaste des Hébrides intérieures. Si vous souhaitez faire un tour du pays, vous êtes obligé d’y passer !

 

Vous pouvez rejoindre l’Île en traversant la mer avec un ferry ou en empruntant le pont à l’Est. Même si la traversée en ferry à un petit coût, cette option vous permet de longer la route qu’emprunte le Poudlard Express, de prendre le ferry à Mallaig et d’arriver une une heure et demi plus tard à Armadale. La traversée en elle-même est aussi agréable, elle vous permettra d’apprécier le vent marin et sait-on jamais, peut-être que vous apercevrez une baleine au loin !

 

Une fois le pied posé sur l’Île de Skye, de nombreuses merveilles s’offrent à vous : The Old Man of Storr, The Quiraing, The Fairy Glen, mais surtout des plaines à perte de vue, des routes tortueuses où l’on ne croise personne, des moutons en pleine nature par dizaines et des montagnes particulièrement hautes et rocheuses !

4. Portknockie

 

Largement moins connus que les lieux précédents, Portknockie est un petit village de pêcheurs entre Aberdeen et Iverness. Le charme de ce village au bord de mer mérite une petite balade, mais il y a surtout un lieu à ne pas louper :  Bow Fiddle Rock.

 

C’est un rocher avec une forme assez originale. Son nom vient de sa ressemblance avec la pointe d’un archet à violon. C’est l’endroit idéal pour profiter du vent, du bruit des vagues et des cris des Goélands. D’ailleurs, un nombre invraisemblable d’oiseaux tourne autour !

5. Stonehaven et Dunnottar Castle

 

Si vous visitez la côte Est de l’Écosse, n’oubliez surtout pas de faire un tour au port de Stonehaven. Vous y verrez des marins rentrant de la pêche sur des vieux bateaux, des papis se promenant sur la plage avec leurs petits enfants, des promeneurs et leur chien ainsi que des locaux buvant leur bière dans des petits bars. Même l’odeur du poisson frais à son charme là-bas !

 

Non loin du port de Stonehaven, à moins de 3km, vous pourrez visiter le Dunnottar Castle, ou du moins ce qu’il en reste. Le château est en grande partie en ruine, mais les pièces emplies de légendes valent la peine de s’y attarder. Il paraitrait que les fantômes des anciens habitants hantent les ruines et qu’on pourrait parfois les apercevoir, restez donc sur vos gardes !

 

Le plus impressionnant dans ce château reste tout de même sa situation. Il est perché sur le bord de la falaise et entouré de la mer au trois quart. C’est un spectacle magnifique à contempler ! Et si vous avez le temps d’y passer l’après-midi, n’hésitez pas d’aller faire un tour sur la plage juste à côté. Il semblerait que l’on puisse y voir des phoques ou même des dauphins… Et sinon, vous pouvez toujours ramassez de superbes petits coquillages les pieds dans l’eau ou faire la chasse aux crabes !

À lire aussi…

Un week-end à Loèche-les-Bains quand tout (ou presque) est fermé

Ah Loèche-les-Bains… Loèche qui d’ordinaire est synonyme de bains, de bien-être, de bons restaurants et de terrasses au soleil semble cette année bien différent ! Même si un léger assouplissement des mesures sanitaires a eu lieu le 1er mars, avec notamment la réouverture des bassins extérieurs pour le Leukerbad Therme, les activités sont drastiquement limitées et les restaurants commencent vraiment à manquer ! La montagne c’est également la petite bière sur les pistes et les rösti à midi… Mais bon, s’apitoyer sur notre sort ne changera pas les choses, alors que faire pour profiter de ses vacances à Loèche-les-Bains quand tout, ou presque, est fermé ?

Routine beauté naturelle avec la marque suisse Sélène cosmétique

Qu’on se le dise… Les petits flocons de neige qui recouvrent les toits des maisons, les sapins et les champs d’un blanc immaculé dès les premiers jours d’hiver sont remplis de charme. Mais alors quel froid ! Alors pour éviter que la peau commence à s’assécher et tirailler, il est primordial d’avoir une route beauté adaptée à sa peau et suffisamment hydratante. Pour ce faire, on use et abuse de principes actifs tels que l’aloé vera et on opte surtout pour des produits naturels et bios qui respectent notre peau ! Ma dernière trouvaille : la marque Sélène cosmétique qui propose une belle gamme de laits hydratants, de crèmes ou encore d’eau florale, avec des ingrédients de qualité qui respectent l’environnement !

Quatre bonnes adresses pour manger à Édimbourg

Quatre bonnes adresses pour manger à Édimbourg

Quatre bonnes adresses pour manger à Édimbourg

Ah manger, manger… c’est que du bonheur ! Voyager à travers de somptueux paysages et visiter les monuments, c’est bien. Mais que serait un voyage sans découvrir la gastronomie du pays ? Alors prenez votre stylo, notez bien toutes les adresses et laissez-vous emporter par les différentes saveurs d’Édimbourg !

Étant deux gros mangeurs Damien et moi, la nourriture et les restaurant font toujours parties intégrantes de nos voyages. Je vous laisse donc découvrir quatre lieux totalement différents mais qui sauront ravir vos papilles !

1. The Witchery

Pas forcément destiné au budget des backpapers, mais loin d’être hors de prix, je nomme The Witchery ! Gros coup de cœur pour cette pièce remplie de chandeliers, de gargouilles et de lampes biscornues qui rappellent d’après moi fortement l’ambiance d’Harry Potter. Une carte variée avec des mets régionaux raffinés et une carte des vins de 80 pages… Je vous souhaite bonne chance pour faire votre choix !

 352 Castlehill, Edinburgh

2. Makars Gourmet Mash Bar 

 

Envie de pommes de terre, mais marre des frites ? Bienvenue chez Makars Gourmet Mash Bar, spécialisé dans la purée de pomme de terre. Vous y trouverez de nombreuses sortes de purées différentes ainsi que de la viande et des plats végétariens. Laissez-vous tenter par un petit haggis afin de découvrir la spécialité du pays cuisinée à merveille.

 9 N Bank St, Edinburgh

3. The Fishmarket

 

Comment venir en Écosse sans gouter à leur fameux fish and chips ? Si vous souhaitez sortir de votre statut de touriste et vous fondre dans la masse des locaux, c’est à The Fishmarket que vous devez vous rendre ! Faites la queue pour prendre votre plat à l’emporter et opter pour le filleted haddock qui est à tomber. Vous pouvez choisir la taille : medium, large ou whale. Croyez-moi sur parole petits gourmands, le large vous suffira amplement et bon courage aux petits curieux qui voudraient tenter le diable. Pour finir, un peu de sel sur ses frites et hop on embarque notre box direction le bord de mer pour un repas avec vue !

 23A Pier Pl, Edinburgh

4. Clarinda’s Tearoom

 

Si vous souhaitez manger un vrai scottish breakfast dans un tearoom anglais très kitch et totalement dépaysant, c’est chez Clarinda’s Tearoom que ça se passe. Des tasses en porcelaine, un meuble rempli de scones et autres pâtisseries, des napperons et une tapisserie à fleurs, bref un décor parfait pour s’imaginer boire le thé avec la reine. Petit bémol : les cafés qui font plutôt la taille d’une soupe, mais petit plus : le scottish breakfast avec du haggis !

69 Canongate, Edinburgh

Et pour dormir ?

Booking.com

À lire aussi…

Un week-end à Loèche-les-Bains quand tout (ou presque) est fermé

Ah Loèche-les-Bains… Loèche qui d’ordinaire est synonyme de bains, de bien-être, de bons restaurants et de terrasses au soleil semble cette année bien différent ! Même si un léger assouplissement des mesures sanitaires a eu lieu le 1er mars, avec notamment la réouverture des bassins extérieurs pour le Leukerbad Therme, les activités sont drastiquement limitées et les restaurants commencent vraiment à manquer ! La montagne c’est également la petite bière sur les pistes et les rösti à midi… Mais bon, s’apitoyer sur notre sort ne changera pas les choses, alors que faire pour profiter de ses vacances à Loèche-les-Bains quand tout, ou presque, est fermé ?

Routine beauté naturelle avec la marque suisse Sélène cosmétique

Qu’on se le dise… Les petits flocons de neige qui recouvrent les toits des maisons, les sapins et les champs d’un blanc immaculé dès les premiers jours d’hiver sont remplis de charme. Mais alors quel froid ! Alors pour éviter que la peau commence à s’assécher et tirailler, il est primordial d’avoir une route beauté adaptée à sa peau et suffisamment hydratante. Pour ce faire, on use et abuse de principes actifs tels que l’aloé vera et on opte surtout pour des produits naturels et bios qui respectent notre peau ! Ma dernière trouvaille : la marque Sélène cosmétique qui propose une belle gamme de laits hydratants, de crèmes ou encore d’eau florale, avec des ingrédients de qualité qui respectent l’environnement !

Nos plans pour l’Écosse VS ce qu’il s’est réellement passé

Nos plans pour l’Écosse VS ce qu’il s’est réellement passé

Nos plans pour l’Écosse VS ce qu’il s’est réellement passé

Avant de voyager, c’est toujours une bonne idée de s’organiser, de prévoir des lieux à visiter et des activités ! Cette organisation anticipée permet d’avoir un fil conducteur, de ne pas louper des lieux immanquables et surtout d’être équipé comme il se doit. Cependant, rien ne certifie que tous vos plans se passeront comme prévu… L’inattendu est aussi ce qui fait le charme et les anecdotes d’un voyage !

Cette année, Damien et moi avons décidé de faire un voyage en van. Cherchant un pays où l’on ne subira pas la canicule et suffisamment petit pour pouvoir en faire le tour en environ une semaine, nous avons opté pour l’Écosse : de grandes plaines vertes, la mer, une longueur maximale de 464km et une largeur variant entre 57 et 250km.

Le moyen de transport

 

Le van est un moyen de transport idéal pour voyager en Écosse. Vous pouvez dormir au milieu de paysages somptueux en pleine nature et vous pouvez vous rendre où vous voulez et quand vous voulez.

Avant de partir, nous savions pertinemment que le van que nous avions choisi, un vieux VW de 1976 nommé Penelope, allait consommer davantage d’essence qu’un van moderne ou qu’une voiture. Après avoir fait quelques recherches sur le cout de l’essence en Écosse, nous avions donc fixé un budget maximum à 300£. Durant notre voyage, nous nous sommes vite rendu compte que le prix variait énormément et qu’il était avantageux d’acheter l’essence dans les villes. Au final, notre prévision était bien trop large puisque l’essence nous est revenue à environ 175£.

Le trajet

 

Notre van, datant d’une quarantaine d’année, était limité à 100 miles par jour ce qui équivaut à 160 kilomètres. Nous avions donc prévu un tour d’environ 700 miles pour une semaine. Etonnamment, nous avons plutôt bien respecté le trajet prévu et pu voir la quasi-totalité de ce que nous voulions. Nous avons seulement contourné quelques grandes villes, qui n’étaient pas des plus pratiques avec le van.

Concernant le temps de trajet, nous pensions faire les 160km en environ 2h30 par jour, ce qui ne fut pas le cas ! Le van avait une vitesse maximale de 50 miles par heure (environ 80km/h) et nous avons évité au maximum les autoroutes afin de profiter des belles vues même en roulant. À la fin de notre voyage, nous avons regardé notre vitesse moyenne et elle était de 24 miles par heure (environ 38km/h)… Autant vous dire que nous roulions plutôt 4 heures par jour !

La météo

 

Sachant pertinemment que la météo était changeante et particulièrement humide en Écosse, nous nous sommes équipés en conséquences : chaussures de marche imperméabilisées, parkas pour la pluie, gros pulls et quelques rechanges. Peut-être pas les bons rechanges cependant… Ayant vécu deux jours entiers de pluie sur l’Ile de Skye, nos jeans et nos sweatshirts étaient totalement trempes et impossibles à faire sécher à l’intérieur à cause de l’humidité du van ! Il nous a fallu attendre d’être sur la côte Est et son climat un peu plus sec pour les étendre et pouvoir les porter à nouveau.

Suite à cette expérience, je bannirai la prochaine fois les tops et shorts que je n’ai pu enfiler qu’un seul jour et je prendrai plusieurs petits pulls ainsi que des leggings qui sèchent bien plus rapidement que des jeans. L’imperméable et les bonnes chaussures sont, quant à eux, le meilleur achat que j’ai fait avant de partit là-bas !

Les activités

 

Une fois de plus, la météo nous a joué quelques tours… Ayant prévu de nombreuses activités en extérieur tels que des marches, nous étions extrêmement dépendant de la pluie. Nous avons donc malheureusement du nous passer du magnifique panorama du Quiraing sur l’Ile de Skye car il n’arrêtait pas de pleuvoir et qu’il n’y avait nulle part où se parquer le long de ces petites routes escarpées.

Quant au Old Man of Storr, situé quelques kilomètres plus loin, nous avons décidé de braver la tempête et de tout de même aller le voir. Ce ne fut peut-être pas notre meilleur décision… Après 45 minutes de marche en montée, des pantalons détrempés et des parkas plus si imperméables que ça et de bonnes rigolades, nous sommes arrivés en haut et il n’y avait absolument rien à voir ! Un épais brouillard nous permettait de voir à peine à quelques mètres et nous avons uniquement pu distinguer une légère ombre au loin !

Par ailleurs, malgré ces quelques échecs qui font de bons souvenirs, qui ont provoqué de nombreux rires et qui font parties de tous voyages, nous avons également visité des endroits qui n’étaient pas au programme et particulièrement intéressants : la distillerie de Glen Moray, le Loch Ness Centre & Exhibition et le Port de Stonehaven.

Les prédateurs

 

L’Écosse possède de nombreux animaux à observer en pleine nature : des moutons, des vaches, des oiseaux et parfois des phoques ou autres animaux marins. Mais nous savions également qu’un abominable prédateur y était présent : le midges, des tout petits moucherons qui se nourrissent de sang. En ayant entendu parler avant, nous avons anticipé le problème en prenant une lotion réputée pour faire fuir ces petites bêtes. Ce ne fut pas une grande réussite… Si un jour vous vous rendez en Écosse et que vous avez à faire à ces petits monstres, je n’ai pas d’autres conseils à vous donner que : courrez jusqu’à vous en débarrassez !

La nourriture

 

Concernant la nourriture, notre budget bouffe était fixé à 35£ par jour par personne (environ CHF 44.-). Alors oui, ça fait un bon budget sur une semaine… Mais nous, on adore manger ! Je pense que globalement, nous avons dépensé un peu moins que ça. Dans les bars, vous pouvez manger des Burger ou des Fish and Chips pour 10£ et si vous opter pour des fruits de mer au restaurant, vous vous en sortez pour environ 20£. Le prix de la bière fut une agréable surprise ! En Écosse, une pinte coute la plupart du temps 4£ (environ CHF 5.-), ça change des 9 CHF en Suisse…

Concernant la principale spécialité d’Écosse, le haggis, nous sommes partis avec une légère appréhension, mais la ferme intention de le tester. En effet, de la panse de brebis farcie avec des abats de mouton, de l’oignions, de l’avoine et des épices, ce n’est pas des plus ragoutants ! Et pourtant… après l’avoir testé dès le premier jour, nous avons apprécié le gout ainsi que la texture et en avons mangé à plusieurs reprises durant le voyage, même parfois au petit-déjeuner !

À lire aussi…

Un week-end à Loèche-les-Bains quand tout (ou presque) est fermé

Ah Loèche-les-Bains… Loèche qui d’ordinaire est synonyme de bains, de bien-être, de bons restaurants et de terrasses au soleil semble cette année bien différent ! Même si un léger assouplissement des mesures sanitaires a eu lieu le 1er mars, avec notamment la réouverture des bassins extérieurs pour le Leukerbad Therme, les activités sont drastiquement limitées et les restaurants commencent vraiment à manquer ! La montagne c’est également la petite bière sur les pistes et les rösti à midi… Mais bon, s’apitoyer sur notre sort ne changera pas les choses, alors que faire pour profiter de ses vacances à Loèche-les-Bains quand tout, ou presque, est fermé ?

Routine beauté naturelle avec la marque suisse Sélène cosmétique

Qu’on se le dise… Les petits flocons de neige qui recouvrent les toits des maisons, les sapins et les champs d’un blanc immaculé dès les premiers jours d’hiver sont remplis de charme. Mais alors quel froid ! Alors pour éviter que la peau commence à s’assécher et tirailler, il est primordial d’avoir une route beauté adaptée à sa peau et suffisamment hydratante. Pour ce faire, on use et abuse de principes actifs tels que l’aloé vera et on opte surtout pour des produits naturels et bios qui respectent notre peau ! Ma dernière trouvaille : la marque Sélène cosmétique qui propose une belle gamme de laits hydratants, de crèmes ou encore d’eau florale, avec des ingrédients de qualité qui respectent l’environnement !

9 astuces pour bien préparer son voyage en van

9 astuces pour bien préparer son voyage en van

9 astuces pour bien préparer son voyage en van

Voyager en van, c’est toujours une bonne idée ! Premièrement, vous gagnez en mobilité. Vous pouvez vous rendre où vous voulez et surtout quand vous voulez ! Vous avez ainsi l’occasion de contempler des paysages somptueux et surtout sans trop de monde en vous rendant dans des lieux qui ne sont pas forcément desservis par les transports publics. Deuxièmement, voyagez en van, c’est l’aventure ! Dormir dans son véhicule, décider au dernier moment l’endroit où se rendre, ne pas avoir d’horaire, chiller dans des lieux atypiques et faire de superbes photos car, qu’on se le dise, un van c’est super photogénique ! En bref, une superbe expérience à vivre au moins une fois dans sa vie, mais pour voyager sans imprévus il y a tout de même quelques petits éléments à prévoir avant…

1. Les petites choses administratives

 

C’est en effet la partie la moins marrante, mais il y a quelques petits éléments sur lesquelles bien se renseigner avant de louer en van et de partir à l’aventure. Par exemple, si vous sortez de l’Europe, il y a de grande chances que vous ayez besoin d’un permis international. Adressez-vous donc bien un mois à l’avance au Service des automobiles et de la navigation pour être sûr de l’avoir reçu à temps.

Par ailleurs, il est aussi important de se renseigner auprès de la compagnie qui loue les vans afin de savoir si une assurance est comprise dans le prix et ce qu’elle couvre. De plus, une caution vous est demandée afin de couvrir les dommages potentiels tels que des dégâts sur le véhicule ou la non-restitution du van dans les temps. Veillez donc à avoir une carte de crédit à disposition ou suffisamment de cash car le montant peut s’élever à plusieurs centaines de francs.

2. Le prix de l’essence

 

En voyageant en van, une dépense inévitable sera l’essence. Son prix varie fortement d’un pays à l’autre et il est donc conseillé de vous renseigner avant de partir. Il faut également prendre un compte le modèle du véhicule car un vieux van VW consommera plus qu’un van moderne. Faites un rapide calcul avec le prix de l’essence, la consommation du véhicule et le nombre de kilomètres approximatifs (vous pouvez le faire, ce n’est pas si compliqué…) afin d’être sûr d’avoir prévu le budget adéquat pour votre voyage.

3. Les endroits pour dormir

 

Les lois concernant les endroits où il est possible de stationner durant la nuit avec son van sont différentes selon les pays. Généralement, avec un van, on se retrouve face à trois possibilités pour passer la nuit : dans un camping, dans des zones spécifiques autorisant les camping-cars ou vans à passer la nuit ou alors en pleine nature. Renseignez-vous sur le règlement du pays et faites votre choix. Le camping permet un plus grand confort, mais la sensation de se réveiller au milieu de la nature sans rien ni personne autour est incroyable !

4. Prévoir des vêtements chauds

 

Un van n’est pas aussi isolé qu’une chambre d’hôtel, on pense donc à prendre des habits chauds. Même si la journée propose une météo agréable, une fois le soleil couché la température va chuter. Avis à tous les frileux !

5. Prendre de bonnes chaussures

 

Si vous avez choisi de voyager en van, c’est en grande partie pour gagner en mobilité et pour vous rendre dans des endroits reculés. On prend donc de bonnes chaussures adaptées pour la marche et pour la randonnée. Si on a le temps, on pense également à les former avant de partir… Ce serait dommage de se retrouver avec de grosses cloques au bout de deux jours de voyage !

6. Avoir un GPS ou une carte

 

Voyagez en van c’est bien, mais savoir où on est et où on va c’est mieux. Petite astuces : il est possible de downloader les cartes Google Maps avant de partir pour y avoir accès même hors ligne. Sinon pour les flemmards et les noobs de l’orientation, on opte pour le GPS, pour les autres on achète une carte et on inscrit quelques repères dessus, mais on garde quand même son iPhone et son Google Maps à proximité. Oui, oui… on a beau être de grands aventuriers, quand tous les noms des villages alentours se ressemblent, on triche un petit coup !

7. Acheter un anti-moustique

 

Chaque pays possède ses propres prédateurs volants. Lorsque vous serez en pleine nature et que la seule source de lumière environnante sera votre lampe de poche pendue au van, vous pouvez être sûr que vous serez envahis de moustiques ! Le mieux est donc de s’équiper avec de l’anti-moustique et des bougies répulsives pour être sûr de passer des soupers et des nuits paisibles sans être attaqués de toutes parts.

8. Prévoir un jeu de cartes

 

Après avoir roulé quelques centaines de kilomètres et être tombés sur un endroit somptueux, vous serez ravi de sortir votre petite table de camping ou une couverture et de profiter de ce beau paysage pour jouer aux cartes ! On s’équipe alors avec quelques jeux de sociétés pratiques à transporter pour occuper ces journées et faire des choses que l’on ne prend plus le temps de faire chez soi.

9. Prendre un petit miroir

 

Qu’on se le dise, un van ce n’est pas le meilleur endroit pour prendre soin de soi… surtout si vous passez vos nuits en pleine nature sans toilettes ni douche à disposition ! Mais pour éviter de de se mettre le mascara dans l’œil en se maquillant dans le rétroviseur alors que notre partenaire commence déjà à rouler quelques kilomètres et pour garder un léger contrôle sur notre apparence, on prend un petit miroir de poche qui ne sera jamais bien loin de nous !

À lire aussi…

Un week-end à Loèche-les-Bains quand tout (ou presque) est fermé

Ah Loèche-les-Bains… Loèche qui d’ordinaire est synonyme de bains, de bien-être, de bons restaurants et de terrasses au soleil semble cette année bien différent ! Même si un léger assouplissement des mesures sanitaires a eu lieu le 1er mars, avec notamment la réouverture des bassins extérieurs pour le Leukerbad Therme, les activités sont drastiquement limitées et les restaurants commencent vraiment à manquer ! La montagne c’est également la petite bière sur les pistes et les rösti à midi… Mais bon, s’apitoyer sur notre sort ne changera pas les choses, alors que faire pour profiter de ses vacances à Loèche-les-Bains quand tout, ou presque, est fermé ?

MOOD : Une bague à personnaliser selon son humeur

Parfois, on achète une bague, on la porte beaucoup, puis on s’en lasse et on la laisse de côté. Après tout, c’est normal ! On grandit, on évolue et nos goûts d’antan ne correspondent plus à nos envies actuelles. La marque mood a eu une idée ingénieuse pour contrer ce problème ! Si nous pouvions modifier nous-mêmes notre bijou en fonction de notre look, de notre humeur ou de notre personnalité, nous en lasserions-nous ? Avec ces combinaisons infinies, la bague mood est faite pour nous accompagner au fil des ans et s’adapter à la personne que nous sommes !

Cinq lieux que vous n’auriez pas songé à visiter à Rome

Cinq lieux que vous n’auriez pas songé à visiter à Rome

Cinq lieux que vous n’auriez pas songé à visiter à Rome

La Ville Eternelle est incroyable pour ses nombreux monuments à voir de toutes parts. Mais après avoir visité deux fois le Colisée, cinq fois la Fontana di Trevi et trois fois le Vatican, pourquoi ne pas se tourner vers des lieux moins connus… et moins touristiques ?

Le Cimetière non-catholique des étrangers

Le Cimetière non-catholique est un lieu assez atypique. Très différent du cimetière des soldats de la deuxième guerre mondiale, les tombes sont toutes différentes et non-alignées. De jour, c’est agréable de sillonner entre ces diverses tombes de personnes parfois connues et d’autres fois totalement anonymes. Cependant, seuls quelques courageux s’y risquerait une soirée de brouillard et de mauvais temps car avec les minces endroits où il est possible de marcher, on se croirait facilement dans un film d’horreur. Avis aux amateurs de frayeurs…

La Pyramide

 

Très loin de la thématique romaine, on trouve une pyramide égyptienne au sud de la ville. C’est la seule pyramide présente en Europe et elle laisse un drôle d’effet lorsque l’on se retrouve devant. Avec ses quatre parois lisses et sa hauteur monstrueuse, on ne peut que rester bouche-bée.

Cinecittà

Si vous êtes intéressé par le cinéma, mais également si vous êtes juste curieux de découvrir certains décors de séries connues, il faut prévoir une matinée ou une après-midi pour aller découvrir Cinecittà. Des visites guidées sont organisées en français tous les midis, mais si vous parler d’autres langues vous trouverez également votre bonheur. Vous découvrirez dans ce grand parc les studios intérieurs, les décors extérieurs qui ont été utilisé pour divers films et sériés tels que Roma ou Kaamelott, pour ne citer que les plus connus, ainsi qu’un musée interactif dans lequel il vous sera possible de doubler une scène de La Dolce Vita.

Le Jardin des Orangers

 

Moins touristiques que la Villa Borghese, ce lieu propose une vue tout aussi magnifique. Entouré d’orangers, vous pourrez contempler le coucher de soleil donnant sur toute la ville de Rome. Une certaine influence y est présente tout au long de la journée, mais l’endroit a gardé une atmosphère calme et tranquille, et vous pourrez par exemple y entendre quelques jeunes en train de jouer de la guitare à l’ombre des arbres.

Le quartier Coppedè

 

Un quartier qui n’est pas typique de Rome, mais qui possède une architecture si spéciale qu’il vaut le détour. Il est situé à l’est de la Villa Borghese et pas forcément simple à trouver. Mais une fois sur place, vous ne pourrez pas le louper : un rondpoint avec une fontaine donnant sur deux rues sortant totalement de l’ordinaire avec leur architecture biscornue… On se croirait dans une ville magique d’un conte de fées et de sorcières. Difficile à décrire avec des adjectifs, ce quartier ne vous laissera à coup sûr pas indifférent.

Ces différents lieux sont un peu moins connus des touristes à Rome et vous verrez des quartiers, monuments et autres places somptueuses qui ne vous laisseront pas sans réactions. Une manière insolite de redécouvrir la Cité Eternelle et ses merveilles…

À lire aussi…

Un week-end à Loèche-les-Bains quand tout (ou presque) est fermé

Ah Loèche-les-Bains… Loèche qui d’ordinaire est synonyme de bains, de bien-être, de bons restaurants et de terrasses au soleil semble cette année bien différent ! Même si un léger assouplissement des mesures sanitaires a eu lieu le 1er mars, avec notamment la réouverture des bassins extérieurs pour le Leukerbad Therme, les activités sont drastiquement limitées et les restaurants commencent vraiment à manquer ! La montagne c’est également la petite bière sur les pistes et les rösti à midi… Mais bon, s’apitoyer sur notre sort ne changera pas les choses, alors que faire pour profiter de ses vacances à Loèche-les-Bains quand tout, ou presque, est fermé ?

MOOD : Une bague à personnaliser selon son humeur

Parfois, on achète une bague, on la porte beaucoup, puis on s’en lasse et on la laisse de côté. Après tout, c’est normal ! On grandit, on évolue et nos goûts d’antan ne correspondent plus à nos envies actuelles. La marque mood a eu une idée ingénieuse pour contrer ce problème ! Si nous pouvions modifier nous-mêmes notre bijou en fonction de notre look, de notre humeur ou de notre personnalité, nous en lasserions-nous ? Avec ces combinaisons infinies, la bague mood est faite pour nous accompagner au fil des ans et s’adapter à la personne que nous sommes !